RUNNING

Courir pour le plaisir

Written by zr3.org

image (51)2

J’ai récemment partagé avec vous un article sur les sorties longues dans lequel j’expliquais qu’il ne fallait pas hésiter à ralentir la cadence pour tenir la distance… Quelle n’a pas été ma surprise de lire vos réponses: « merci d’avoir osé préciser que tu cours à 9km/h » !!

J’ai reçu un grand nombre de commentaires et mails de lectrices, décomplexées par le fait que j’annonce ma vitesse de course. Comme si elles avaient honte de courir à cette vitesse !

Sur les sites sur le running, à travers les évènements sportifs organisés par les grandes marques du sport, sur les réseaux sociaux, la dynamique est de battre son chrono, d’être systématiquement dans la performance, d’aller plus vite, plus loin, d’être plus forte que telle ou telle personne. La communauté du running et du fitness en générale entretien cette notion de compétition qui complexe.

Hey ho !!! Peut-on simplement courir pour soi ? Pour le plaisir ? Sinon comment envisager une pratique régulière d’une activité que l’on trouve contraignante ?

Je suis la première à vouloir me challenger, à vouloir courir plus loin, un 10 km, puis un semi et maintenant je rêve de marathons. Mais je fais ça pour moi. Pour me sentir fière, forte et non pas pour épater qui que ce soit. Je pense que la notion de plaisir en course vient de là : courir pour soi-même.

image (33)

J’ai donc envie de partager avec vous quelques petites astuces pour que courir rime toujours avec plaisir

  • Listez les raisons qui vous poussent à courir : pour les bienfaits sur la santé, pour la perte de poids, pour rencontrer des gens, pour une cause, pour vous déstresser. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises raisons. L’essentiel reste le plaisir pris à courir. Il ne doit jamais se perdre dans une recherche excessive de performance.

 

  • Si vous commencez la course, je le redis, n’hésitez pas à marcher ! Il n’y a aucune honte ! Au contraire, vous faites déjà l’effort de vous y mettre. Bravo ! Lorsque l’on débute, on pense que nos séances sont trop courtes, qu’on ne court pas assez longtemps. On se force à tenir. Résultats : on se dégoute de la course à pied ! Alterner course et marche permet de conserver la notion de plaisir, de ne jamais être dans le mal.

 

  • Désactivez les annonces vocales sur les applications running de vos smartphone. Juste une fois. Essayez. Plus de rappel « 3 km parcouru» plus de « vitesse moyenne: 6 minutes 28 secondes par kilomètre »… Ces petites annonces bien sympatiques qui mettent la pression : « je suis une tortue », « il me reste encore X bornes à tracer ». Non non, là vous courez pour le plaisir, pour vous, concentré sur vos sensations.

 

  • Préparez-vous une bonne playlist : elle motive et va rythmer votre sortie. On ne s’ennuye pas, on prend du plaisir à écouter de nouvelles musiques. Je choisis toujours des chansons qui donne la pêche. En ce moment c’est Club Foot (Kasabian), Castle In The Snow (The Avener), Radioactive (Marina and the Diamonds), Sail (Awolnation)… ect! Je change de playlist presque toutes les semaines pour ne jamais me lasser!

 

  • Prenez conscience des bienfaits du running sur la santé. C’est essentiel pour aborder la notion de plaisir. Courir permet de renforcer le cœur et les poumons, d’améliorer l’oxygénation du cerveau, d’évacuer les toxines, de renforcer les fibres musculaires des jambes et des abdos et enfin de libérer des endorphines, ces molécules du bonheur qui procurent une sensation de bien-être et diminue la sensation de douleur! Lorsque l’on a conscience de cela, tout de suite ça donne envie d’aller transpirer !

 

  • Courir seul ou en groupe ? Là, chacun à sa propre réponse. Certain auront plus de plaisir à courir accompagné pour rejoindre une communauté de runneurs, pour se motiver, se sentir stimulé, papoter pendant la course et ne pas s’ennuyer. D’autres (comme moi !) préfèreront courir seul. Cela me permet une véritable déconnexion. Mon corps court « tout seul » et moi je vis ma petite vie dans ma tête, les idées vagabondes! Et ça, c’est un vrai plaisir ! Une sorte de lâcher prise de l’esprit.

Voilà, chaque personne est différente, chaque coureur doit apprendre à faire selon ses capacités. Soyez fière de vos résultats, quels qu’ils soient. Courez pour vous, pour le sentiment de liberté que cela procure, pour apprendre à vous écouter, pour méditer, pour liberer l’énergie.

Et vous, pourquoi vous courez ? 😉

image (25)

Je porte: Corsaire Femme Aspiration Rhythm RONHILLT, T-Shirt Apsiration Cool Knit RONHILL;  Baskets Nike

About the author

zr3.org

Leave a Comment